Chez Père Chapi

Un blog d'un mec un peu aigri à la recherche du temps perdu

Quel alcool boire au Japon ?
Culture, Gastronomie, Japon

Quel alcool boire au Japon ?

Certains hurleront en lisant cet article mais l’alcool est un vrai ciment social au Japon. En effet, les japonais auront tendance à vous accepter plus facilement autour d’un verre (même si, bien évidemment, cela n’est pas systématique) plutôt qu’un coca light. Alors oui, j’entends Jean Didier dire au loin « mais quel connard ce Chapi, il y connait que dalle, moi perso, je ne bois pas d’alcool et j’ai plein d’amis japonais » et Jean Didier aura peut-être raison.

Toutefois, dans le monde du travail japonais, refuser d’aller à un nomikae (sortie au bar de fin de journée classique au Japon) voir d’y aller mais prendre un jus de fruit est assez mal vue (surtout si vous êtes un homme). Alors, pour ceux qui serait curieux, que boire / picoler au Japon ? Les choix sont nombreux : de la petite boissonnette gentille à l’arme de destruction massive.

l’ALCOOL DE BASE : la bière

Connu dans le monde entier, le japonais aime la bière et vous verrez probablement des affiches partout vantant ses mérites « sociales ». Loin des assommoirs belges, les bières japonaises sont connues pour être des bières légères et rafraîchissantes bref, on en boit (et en pisse) des litres sans trop en souffrir. Boisson de base pour les barbecues coréen ou les plats à base de nouilles, la bière japonaise se boit partout, tout le temps bref c’est LA boisson alcoolisée des japonais.

La version light : Happoshu

Les happoshu (traduction : alcool pétillant) restent de la bière mais avec une utilisation bien plus allégée en malt ce qui lui donne une caractéristique « light » à la bière (bon au passage, elle est vendue moins chers dû à une sombre histoire de degré alcoolique et de taxe japonaise). Bref, on obtient alors une petite bière très légère dont l’argument n°1 est la teneur basse en calorie, bravo, si tu n’es pas trop con, tu as compris que Jean Raymond Miyamoto a vite trouvé son argument : « Buvez des Happoshu, des bières sans calorie, des bières … de régime ».

Le nouveau genre !

Alors non, on ne va pas parler des hommes-femmes avec de la barbe ou bien d’un énième arc de One Piece mais bien d’un nouveau type de bière né … des réglementations japonaises. Le Japon, c’est un peu comme la France, ils ont bien du malheur, alors, ben il taxe tout ce qu’ils peuvent, et la bière (et plus précisément le malt) n’y échappe pas. Alors Simon Teriyaki a réfléchi des nuits à une nouvelle formule de bière révolutionnaire qui ferait la nique au gouvernement et c’est ainsi que les bières Shin Janru sont apparues.

Au programme : des bières à base de soja (easy), de blé et … de petits pois

Le saké dans toute sa classe
Le saké dans toute sa classe

Le saké

Alors là, je vous arrête tout de suite : le vieil alcool dégueulasse au goût méga fort que la vieille asiatique du coin vous file dans un verre avec une femme à poil au fond, ce n’est pas du saké (mais de l’alcool de cuisine chinois). Le saké, c’est un peu le vin japonais hormis qu’il s’agit d’une boisson à base de riz et d’eau. Ça tourne autour des 10-20°, ça se boit chaud ou froid et vous différents genres dans tout le Japon. A noter la version non-filtrée appelée Nigori est aussi buvable (perso, je ne suis pas fan du tout).

L’alcool des hommes : le Shouchuu

Bon, là on rentre dans le dur du sujet, les alcools à plus de 20° : le Shouchuu. Distillé à base d’orge, de blé, de patates douces ou de riz, au niveau du goût, on s’approche de la vodka et c’est une boisson assez populaire chez les salaryman (après la bière bien évidemment). Cet alcool tourne entre 20 et 40°, pour les plus aguerris d’entre vous, vous le dégusterez sec ou avec de la glace pendant que les plus fragiles le couperont avec des jus de fruit (la boisson prendra alors le nom de Chuhai très précisé chez les jeunes car pas cher), du thé ou de l’eau chaude.

A noter également la version d’Okinawa du Shouchuu : L’awamori, la boisson des gens d’Okinawa qui ont des poils aux jambes (femmes incluses).

Une petite prune pour finir ?

Si vous êtes amateur du kirsch, la Japon a quelque chose qui va vous plaire : le Umeshu ou alcool de prune. La base est archi-classique : des prunes, du sucre et du kirsch et vous laissez macérer pendant un bon moment avant de déguster cette boisson que dis-je, ce nectar. Parce que oui, l’Umeshu c’est franchement excellent et ça se boit vraiment très facilement.

A noter qu’en France, la société Choya importe ce genre de produit en mode produit d’exception avec les petites prunes macérées au fond si vous souhaitez faire un joli cadeau à votre ami ou tout simplement pour vous (car vous n’avez pas d’ami).

1 Comment

  • Quel alcool boire au Japon ? | Penta.lol 2 avril 2016 at 11 h 23 min

    […] Quel alcool boire au Japon ? […]

    Reply
  • Répondre à Quel alcool boire au Japon ? | Penta.lol Annuler la réponse.

    %d blogueurs aiment cette page :