Chez Père Chapi

Un blog d'un mec un peu aigri à la recherche du temps perdu

Blood Blockade Battlefront, sympa comme un KFC
Japon, Manga / Anime

Blood Blockade Battlefront, sympa comme un KFC

Leonard, expert en détection de démon défoncé à l’épice

Beaucoup de jeunes de son âge aime l’alcool, les boobs et les cigarettes qui font rires mais le truc du jeune Leonardo Swatch, c’est de sniffer l’épice de Muad’Dib à longueur de journée en prenant en photos des coquelicots. Il en a d’ailleurs tellement sniffé qu’il a maintenant les yeux complètement défoncés H24 et tout bleu. Effet secondaire non désiré (et vérifié sur doctissimo), le jeune Leonardo se met à voir des trucs que les autres ne voient pas (genre des démons ou des vampires) et décide donc de devenir clodo-stagiaire photographe en ville.

C’est donc tout naturellement qu’il rejoint un groupe de hippies fan d’épices (surnommé Libra) tout comme lui prêt à tout pour casser les miches de vilains démons qui menacent la ville de New York et pourquoi pas trouver un remède pour sa sœur qu’il aime beaucoup d’un amour très naturel. Il rencontrera tout au début un petit singe super-sonic (dû à une surconsommation de cocaïne appartenant à son ancien maître)

Super ton résumé, mais je regarde ou pas finalement ?

Graphiquement plus bien foutu (studio Bones à qui a été confié la saison 3 de My Hero Academia), on reste typiquement dans de l’anime à l’esprit pas trop shonen et avec une orientation un peu plus mature (avec un peu calamar et de tentacule) qui plaît beaucoup aux jeunes adulescents japonais du moment. Bref, très peu de risque pris mais à la fin on se retrouve avec quelque chose d’assez solide qui se laisse regarder très facilement durant un weekend pluvieux. On retrouvera donc le groupe de héros et de méchants qui vont bien :

  • Le perso chochotte que t’as envie de taper mais qui a bon fond
  • Le méchant qui veut niquer le monde car il se fait chier depuis qu’il se fait larguer par sa meuf
  • Le héros badass au pouvoir sur-pété qui te fait mouiller le bas ventre

On notera toutefois une OST plutôt punchy et sympathique. Bref, un anime à regarder, déguster mais qu’on ne se repassera pas en boucle et qu’on aura probablement vite fait d’oublier dans le marasme d’autres productions plus mémorables. Personnellement j’ai regardé un peu vite fait, et la seule chose qui me démange concernant la saison 2 et l’ending de Naoko que j’apprécie tout particulièrement.

Note : 7/10 (cotation animeland)

No Comment

Laisser un commentaire