Chez Père Chapi

Un blog d'un mec un peu aigri à la recherche du temps perdu

GachaCon – Par ici la thune !
Critique, Jeux vidéo, Uncategorized

GachaCon – Par ici la thune !

Véritable phénomène sur nos téléphones portables, les jeux « gachapon » pullulent maintenant sur les différents stores tâchant d’attirer toujours plus de joueurs fan d’une série ou d’un concept. Toutefois, là où tout à commencer à partir en couille, c’est quand les éditeurs ont essayés d’ajouter une couche « online » / esport à leurs jeux foireux histoire de chopper encore plus de thune. Mon analyse de pourquoi les joueurs ne devraient rien attendre de ces gens.

Gachapon ? Qu’est-ce que c’est encore que cette merde ?

Tout d’abord un peu de culture histoire, comme toujours, de pouvoir briller en société (ou entre otaku) : « gachapon » (ou « gashapon ») est un terme japonais issu du son que font les machines à sous qui vous donnaient des figurines de façon random contre une pièce : « gacha » quand on tourne, « pon » quand la boite tombe. Véritable phénomène au Japon (notamment pour les fans de série ou juste les collectionneurs), les gachapon ont énormément cartonné dans les années 90-2000 au Japon et même aujourd’hui, ils restent excessivement populaires.

Donc quand on parle d’un jeu vidéo « gachapon », on part exactement de la même idée : en général un Action / RPG où votre équipe est constituée de personnages obtenables de façon gratuite (mais low/mid-tier) et d’autres de façon payante (pour les S-tier). Toute la mécanique est donc là : si vous voulez une équipe puissante, il faut passer par les gacha-payant ! Alors évidemment, histoire de vous appâter un peu, on vous permettra de récupérer des unités payantes si vous farmez le jeu comme un gros goret coréen, mais ne vous y trompez pas car dans ce genre de jeu, on ne veut qu’une chose : votre pognon.

 

On associera assez facilement le terme « pay2win » à un gachapon. C’est absolument vrai même si certains jeux sont plus généreux que d’autres, les top players sont en général des gens qui mettent beaucoup d’argent (parfois des centaines d’€ par mois) dans le jeu, ce sont alors des « baleines », baleine qui est la cible des développeurs (ainsi que la mécanique qui va transformer le farmer coréen en baleine).  Petite gourmandise en supplément : les pulls permettant d’obtenir les personnages S-Tier ne sont absolument pas garantis. Tout est donc basé sur de la RNG pure, aucune garantie, et il y a même un classement dans la S-Tier list.

En résumé vous mettez entre 20-40€ pour effectuer un tirage de 10 personnages, en moyenne vous avez entre 3-5% d’obtenir un personnage S-Tier dans ce tirage, et si vous avez la chance d’un obtenir un, vous avez de nouveau entre 3-5% d’obtenir le saint graal : le personnage pété SS-Tier. La baise commence à devenir puissante, mais elle n’est pas encore finie ! Loin de là !

Quand tu passes de gachapon à gachacon

Mais alors pourquoi dire que c’est un gachacon ? Le jeu est cool, on peut jouer sans mettre d’argent, et en plus, c’est dans l’univers de nos mangas de cœur (y en aussi sur des séries de jeunes filles à la culotte légère, mais c’est pour une autre public) !

C’est un gachacon dans le gamedesign en fait. Tout, mais alors absolument tout, est designé pour vous faire passer à la caisse et le souci majeur que je vois dans ça, c’est que ces jeux n’ont absolument aucune limite d’âge et les plus jeunes (voir très jeunes) qui tombent dedans ont parfois énormément de mal à résister à la tentation d’avoir toujours mieux, surtout quand ils comparent entre copains de classe leurs teams. Et ce premier point est pour moi, un vrai fléau. Alors on pourra toujours sortir des « laisse pas traîner ton fils » ou alors des « c’est la faute des parents » etc. Mais pour moi, ce genre de jeu c’est un peu comme si on laissait en libre vente de l’alcool et des clopes pour les mineurs : same shit.

Problème : pour l’instant tout le monde a l’air de s’en battre royalement les couilles (sauf nos amis belges).

L’autre point vient du fait qu’au niveau du gamedesign et du modèle économique, on a encore essayé de maximiser la rentrée de pognon et donc on a ajouté tout la panoplie en vigueur : mode online pour se casser la gueule entre gens, mécanique de guilde pour farmer les event, des nouveaux personnages équilibrés avec le cul quasiment tous les mois… Ce qui fait qu’une équipe top tier ne le reste pas longtemps et vous imposent donc de rester longtemps dans le jeu ou … donner de l’argent pour essayer de retrouver une vie sociale. 

 

Gachacon et le système qualité

Mais là où ça commence à devenir croustillant, c’est la réaction des gens devant ces œuvres d’art (petit conseil d’amis, si vous voulez voir des cargaisons de sel, allez voir un peu reddit pendant les périodes de type « anniversaire » de ce genre de jeu, salaison garantie). Online claqué jusqu’à la moëlle, ranking sans aucun sens, matchmaking foireux, erreurs de connexion à la pelle lors des event « globaux » … La liste des jeux finis avec le cul est longue, vraiment longue, et les gens s’agacent, tweetent, remontent les soucis aux dev en expliquant que leurs jeux puent la merde, le tout, bien évidemment, en claquant 30€ pour refaire un nouveau pull pour chopper le perso pété qu’il faut absolument pour farmer l’event. 

Les gens finissent par en avoir marre et menacent de se barrer, que font les devs ? Rien ! Car ils ont déjà 4-5 jeux gachacon en magasin, prêt à dégainer dès que les baleines commenceront à se barrer de leur jeu du moment. Le but est toujours le même : maximiser à fond le rapport entre le coût de dev & de maintenance  par rapport à l’argent que les gens mettent dans le jeu. Où est la passion dans tout ça me direz-vous ? Mais qui parlent de passion hormis les joueurs ? Y  a pas de passion dans ce genre de boite, il faut se réveiller et vite, le produit de consommation, c’est vous, pas le jeu. 

Histoire quand même d’apporter un peu de reliefs à tout ça, voilà ce que j’ai souvent lu, et la probable vérité qui se cache derrière :

Y a trop de bots qui farment ! Faut les bannir ces chiens de poubelle ! 

Cela n’arrivera probablement jamais, car les bots (ou clicker) effectivement farment le jeu à mort, mais pour refill la stamina, au bout d’un moment, il faut mettre des sous dedans. Des sous ? C’est exactement cela que l’on cherche à capter, donc … les bots sont une excellente chose quand vous êtes propriétaire du jeu. Pour info, la plupart des baleines utilisent des bots pour … revendre leur compte (cf. ici sur ce site de la pa$$ion

Pouah, à chaque fois qu’il y a un nouveau perso, il est complètement fumé ! C’est dégueulasse ! 

Oui, et c’est complètement voulu ! Car devine ce que tu dois faire pour le chopper ? Passer par le gacha, et claquer parfois des centaines d’euro pour l’avoir. Et devine quoi ? Dans 6 mois, ton SS-Tier deviendra un bon S-Tier car d’autres perso encore plus fumés seront dispo. 

Putain, l’event global part complètement en couille, ça rame, j’ai des erreurs de connexions ! Le serveur est en mousse sa mère !

Euh .. oui le serveur c’est ce qui coûte le + cher en général donc on a pas tendance à mettre trop de frics dedans. Tu n’as pas pu faire ton event correctement ? Ne t’inquiète pas, on va t’envoyer quelques compensations (genre un pull de merde) histoire que tu te sentes moins baisé. 

En conclusion, je touche pas à cette merde ? 

Oui et non, personnellement, je joue à quelques gacha et je mets un peu d’argent dedans, c’est cool, ça m’occupe quand je suis aux chiottes après un grec un peu trop appuyé niveau graisse ou quand le RER D fait de la merde (je joue donc assez souvent) et je trouve le concept plutôt sympa. Par contre, je ne suis pas dupe, ce genre de jeux c’est réellement une belle cochonnerie qu’il faudrait un peu mieux réguler (notamment avec les plus jeunes ou ceux qui ne sont pas allez assez souvent prendre des cours de mind game). 

Une fois que vous savez tout ça et que vous vous sentez assez fort dans votre tête (ou consentant à une sodomie digitale récurrente), vous pouvez sans aucun souci vous y mettre (notamment si votre jeu / anime du cœur possède sa version). 

Pour info, si vous voulez écouter un peu plus sur le sujet, vous pouvez toujours jeter un œil (ou plutôt une oreille) sur le podcast du Comptoir du Cercle ici : 

Sur ce je vous laisse, j’ai un pull à faire sur Captain Tsubasa, parait que le dernier perso est complètement over the top et j’en ai besoin pour passer un bon week-end

1 Comment

  • Destiny Child : Un gacha qui sent bon le kimchi – Chez Père Chapi 10 mars 2019 at 10 h 15 min

    […] Si vous avez lu mon article que j’ai posté voilà maintenant 6 mois (oui je sais, je prends mon temps), vous le savez, les gacha sont surtout des systèmes pour vous prendre votre argent. Le jeu est gratuit, et on va miser sur votre faiblesse à ne pas chopper les personnages pétés et donc … vous faire passer à la caisse. Les jeux coréens sont réputés pour être des sales cochonneries à gros farmer du coup, j’étais un peu inquiet avec ce gacha. […]

    Reply
  • Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :