Chez Père Chapi

Un blog d'un mec un peu aigri à la recherche du temps perdu

Le phantasme de la copine japonaise
Culture, Japon, My Life

Le phantasme de la copine japonaise

Collègues, amis, famille, tout le monde est unanime, je suis un putain de chanceux d’avoir une copine japonaise. J’ai longtemps eu du mal à vraiment comprendre pourquoi le fait qu’elle soit japonaise fasse que je sois plus chanceux que la plupart des mortels, mais à force de réflexion, j’ai commencé à trouver une explication. Explication que je vais m’efforcer de poser ici en quelques lignes (pas trop indigeste, faut pas déconner c’est pas le blog de psycho magazine).

love love love ... kawai power
Je t’aimerai toujours d’un amour sans fin et je me plierai à tout tes désirs

résonance machiste

L’idée que l’on se fait du japonais et plus particulièrement la japonaise est une personne légèrement timide, polie, baissant les yeux, exacerbant donc un côté ultra « kawaii » que vous retrouvez souvent dans les manga ou dans les productions plus … Jackie & Michel proof. Et le gens n’ont pas tort car c’est vrai qu’au Japon une fille se doit d’être mimi, jeune, pure, à la limite de l’angélique pour être considérée comme « fille mignonne et attirante » et non putassière.

Et pourquoi me direz-vous ? Parce que quelle que soit sa nationalité un homme est un homme et face à une femme, notre macho enfuit au fond de nous ressort naturellement. Oui, la petite japonaise toute mimi, qui rougit au moindre regard insistant nous renvoie une image de faiblesse, faiblesse que nous voulons protéger et garder pour nous, nous les gros musclors velus (ou pas, car je vous rappelle que le japonais est en moyenne loin de ressembler à un gorille).

On est loin du caractère de feu que peuvent avoir certaines européennes, notamment du sud… Non, ne vous sentez pas offusqués mesdemoiselles d’origine italienne mais très franchement il n’y a pas photo (en moyenne bien sûr).

Un japonais en plein travail !
Au travail, en cas de stress important, votre OL se tient toujours à votre disposition

tentacules, petites culottes et yamete oniiichan

Là je sens déjà les mecs pas trop sûrs d’eux réagir… Oui messieurs, la plupart d’entre nous se sont déjà astiqués le poireau comme des morts de faim sur porn japonais (ou du hentai si vous préférez les tentacules). Cela nous conditionne, nous renforce l’idée du côté flexible de la fille japonaise à qui l’on peut faire ce que l’on veut, à qui l’on peut complètement assouvir nos plus bas instincts.

Et il est vrai que dans ce domaine, le Japon est très très très doué pour nous fournir un éventail de « choix » plus tordus les uns que l’autre. Tu aimes les prof cochonnes à lunette, la MILF à gros lolo, le papi qui se tape sa petite fille venue changer sa couche ou tout simplement les femmes qui adorent s’enfiler des calamars vivants ? No soucy, au Japon y a pas vraiment de tabou dans ce domaine, on applique alors la règle sainte « si y a une demande, on la couvre via une offre et surtout on fait du business ».

Comme dit plus haut, tout cela nous conditionne en renforçant deux aspects complètement érogènes : docilité sexuelle & no limit.

Chéri je finis ma game et après je te mets une cartouche
Un japonais normal, chez lui, avec sa copine qui attend sa cartouche

JAPanese otaku girl > other girl

Reine des reines, la japonaise otaku est encore plus prisée ! Imaginez donc une fille qui a les mêmes hobbies que vous : les manga de merde et les jeux vidéo !  Quoi de mieux pour passer ses journées ? Tu aimes Naruto au point d’essayer de te transformer en esprit renard ? Génial, car ta copine adore les tenues moulantes et se teindre les cheveux en rose !

Oui la culture du manga et du jeu vidéo est forte au Japon, mais non tout ne gravite pas autour de ça. J’ai assisté à bon nombre de rencontres « franco-japonais » et généralement la question « est-ce que tu connais xxx » tombe systématiquement au bout d’un certain temps sans que la personne ne se rend vraiment compte qu’elle est en train de réduire la personne japonaise en face d’elle à un ersatz de manga / anime / jeux vidéo.

Imaginez un peu que vous rencontriez un japonais et qu’il vous balance des « au fait, t’as déjà bu du Dom Pérignon ? » ou bien des  « Pourquoi t’as pas un sac Channel ? » mais aussi des  « Et pourquoi tu ressembles à un sac à poubelle ? Pourquoi tu ressembles pas aux français dans les films ». Ça vous ferait un peu chier non ? Bah dites-vous que c’est pareil quand vous leur posez des questions genre « Tu connais pas Hatsune Miku ? » ou bien « Quoi ? T’as pas une PS4 ?? ».

en conclusion

Vous commencez à comprendre, l’image stéréotypée de la japonaise est assez simple finalement : mimi, docile, sexuellement disposée à couvrir nos besoins, aimant les jeux vidéo et les mangas, bref une sorte de toi inversée (les boobs et le corps fuselé en plus évidemment) qui fait pas chier quand tu tues des gens avec ta PS4 et qui attend de te refroidir le bas ventre surchauffé de jeune adulescent.

Et le phantasme vient de là, je pense, car cette image ne fait que répondre à nos plus bas instincts combinés à nos loisirs. Cette femme « parfaite » est toutefois complètement illusoire car, même si par hasard vous arrivez à trouver ce genre de personnes  au Japon, dites-vous bien que la plupart des japonaises sont avant tout des femmes et non des sacs à foutre en forme de Sakura chan.

Je terminerai juste sur un article trouvé au pif sur le net : « 7 raisons d’aimer une japonaise » qui synthétise parfaitement cet article :

  • Elles sont drôles et toujours souriantes
  • Elles sont super mignonnes
  • Elles s’occupent de tout à la maison
  • Elles sont toujours super bien habillées, elles font attention à conserver leur beauté
  • Elles adorent le sexe
  • Elles ont plein de temps libre
  • Elles n’ont pas besoin d’argent

No comment…

No Comment

Laisser un commentaire