Chez Père Chapi

Un blog d'un mec un peu aigri à la recherche du temps perdu

Omega Labyrinth : Un RPG gonflé
Critique, Jeux vidéo

Omega Labyrinth : Un RPG gonflé

Omega Labyrinth, ce jeu qui intrigue bien des gens, réchauffe le bas ventre de certains, horrifie d’autres, bref c’est un jeu qui a fait réagir par son côté « putain regarde un hentai sur PS Vita ». De passage à Tokyo, j’ai donc mis la main sur le fameux jeu polémique et vous délivre ici mon avis :

Omega 1
« Fait ce que tu veux … » ah … bon … ben d’accord alors !

omega scénario

L’histoire est probablement la plus stupide que j’ai jamais entendu mais pourquoi pas… Aina et Nako sont 2 lycéennes complexées par la taille de leur poitrine bien trop « flat ». Quelle ne fut leur surprise quand elles eurent vent qu’un Saint Graal de la Beauté ayant le pouvoir de gonfler de façon permanente leurs poitrines  de limande avaient été enfouis non loin dans une grotte…

Armés de leur courage, Aina et Nako se jettent, tétons pointant vers l’avant, dans cette grotte où elles feront la rencontre de la fée Pai (pour info oppai en japonais ça veut dire big boobs mais bien sur, cela n’a aucun rapport) qui leur fera découvrir la puissance cachée de leurs seins : le pouvoir Omega. Et les pouvoirs sont variés : identification d’objets magiques, renforcement de pouvoir d’armes, et bien sûr attaque dévastatrices. Pai, au passage, éveillera le pouvoir des jeunes lycéennes via des psychotropes qui leur chatouilleront les ovaires…

Un vrai poème vidéo-ludique, je vous le disais !

OL-2
Diablo japonais sur fond de boobs : la perfection

omega style

Le style est ultra-classique, on est sur un bon vieux dungeon crawler hardcore (à la japonaise) en tour par terre. Parce que oui, jeune jouvenceau, si tu croyais que le jeu était gratuit et que tu allais pouvoir te passer de YouPorn, je pense que tu connais bien mal les japonais ! Parce que si tu veux voir une culotte ou un nibard, va falloir que tu trimes comme un chien !

Oui, le jeu est punitif à souhait, car en cas de Game Over dans les donjons, tu perdras l’intégralité de ton stuff et bien sur à chaque fin d’un palier, tu retourneras à l’entrée et ton personnage repassera niveau 1 (en gardant ton stuff). Tu te retrouves donc à grinder des heures, à upper ton stuff et à supplier Culotte Sama qu’un boss ne te punissent pas gratuitement, le tout pour passer ce maudit palier, que ça fait déjà 3 heures que t’essaies de boucler.

Et ça c’est sans compter le fait que tu ne contrôles que le personnage principal, que ton assistante est gérée par l’IA et qu’elle peut donc te faire complètement perdre la partie. Après le reste, je trouve que c’est assez proche d’un Diablo 3 dans l’esprit, préparez-vous à farmer des heures et des heures durant vos longues soirées d’hiver.

Le bonus de préco
Le bonus de préco : une épée vibro et un bouclier fond plutôt utile et classe

faut-il l’omega acheter ?

Bon très honnêtement, on est très loin du jeu de l’année mais franchement, je n’ai pas trouvé Omega Labyrinth mauvais. Oui c’est assez olé olé et parfois graveleux mais franchement on est très loin d’un hentai animé (tout reste très suggestif même si c’est parfois un peu limite je l’avoue bien volontiers).

Graphiquement le jeu est loin d’être moche, probablement sauvé par la DA très « Anime » qui masque les potentiels manque de puissance de la console. Le côté punitif par contre est franchement frustrant et beaucoup de gens laisseront tomber au premier Game Over rencontré et c’est surement dommage car du coup, le jeu va vous occuper plusieurs heures et le franchissement d’un palier que vous avez poncé depuis 3 heures est franchement jouissif (dans tous les sens du terme).

Si vous aimez les JRPG et plus précisément le côté dungeon crawler de l’infini, que le thème « cohonou » vous émoustille et que vous êtes du genre dur à cuire, oui Omega Labyrinth devrait vous plaire. Sinon j’ai bien peur que vous feriez mieux de passer votre chemin (ou d’acheter un bon JRPG et continuer de regarder YouPorn c’est plus simple).

Et comme vous avez bien pris le temps de tout lire, je vous laisse avec un petit trailer de présentation, ma foi, bien sympathique :

1 Comment

  • Omega Labyrinth : Un RPG gonflé | Penta.lol 26 février 2016 at 11 h 37 min

    […] Omega Labyrinth : Un RPG gonflé […]

    Reply
  • Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :