Chez Père Chapi

Un blog d'un mec un peu aigri à la recherche du temps perdu

Shinobism : Mon bilan de l’EVO 2016
eSport, Japon

Shinobism : Mon bilan de l’EVO 2016

Oui, je sais, tu vas probablement me dire que je suis en retard et que tu as probablement raison, mais voilà mon article sur ma vision de l’EVO 2016 et plus particulièrement sur les performances des élèves de Momochi et Choko Blanka à savoir la team Shinobism (parce que pour tout t’avouer, le reste je m’en battais un peu les siamoises).

Haku (à droite) pendant les qualif du Rage
Haku (à droite) pendant les qualif du Rage

Shinobism – Haku : Dictator

 Pour moi c’est probablement la grosse performance de cet EVO et les tournois suivants commencent à me donner raison, Haku (@hakujin0914) un petit phénomène. Du haut de ses 14 ans, Haku a un Dictator hyper agressif et plutôt très bien huilé que tu sens bien maîtrisé. La plupart des gens étaient d’ailleurs sur le cul de voir un gamin de 14 ans tenir la dragée à la plupart des gens qu’il rencontrait et son choix en ce qui concerne Shinobism est tout sauf un hasard.

 Winner de la pool K121 avec beaucoup de simplicité dans son jeu tout en alliant à une belle agressivité, Haku terminera en demi-finale looser de la pool M118 en sortant 3 japonais d’affilé dont Kindevu (Laura). Allez, histoire d’attiser le drama, je dirais juste que je trouve la gestion des pools de l’EVO tout sauf random quand tu vois que les mecs arrivent à avoir des pools composés de 50% de japonais, c’est parfois limite ridicule.  Et pour la petite histoire sachez que pendant l’ère USF4, Haku jouait DeeJay et Guile (deux personnages déjà à charge).

Je vous laisse voir avec une petite vidéo récente tournée lors du Rage qui date d’une quinzaine de jours

Pas évident non plus de trouver une petite phose
Pas évident non plus de trouver une petite phose

Shinobism – Yamaguchi : Ken

Yamaguchi a eu un peu plus de mal que ses camarades, on le sentait un peu plus stressé et probablement un peu sous pression niveau événement, car oui, Yamaguchi a également 14 ans. Toutefois, cela ne l’a pas empêché de présenter un petit Ken des familles probablement en pompant les tactiques de Momochi sensei car on peut retrouver quelques phases dans son jeu.

Winner de la pool D133 sans trop de difficulté, il se retrouve dans la pool « randomisé » à la sauce US avec Johnny (son collègue) ainsi qu’un petit random du nom de Nuki jouant une Chun li. Il aura eu le mérite de remonter tous les loosers en proposant un jeu simple mais plutôt hyper efficace, battant au passage Johnny mais perdant dans le 3ème round des loosers.

Un joueur qui fait pas trop parler de lui mais qui propose des bases plutôt solides pour un gamin de 14 ans, j’ai hâte de le voir un peu plus sur le devant de la semaine, à l’instar d’un Haku.  D’ailleurs je vous laisse avec une petite vidéo de ses performances online, malheureusement, pas évident de trouver des matchs de lui durant l’EVO.

L'équipe au complet
L’équipe au complet

Shinobism : Johnny (Karin)

C’est le plus vieux du groupe (19 ans), et cela se sent aussi bien dans son approche des matchs que dans sa gestion du stress. Johnny (@Johnny4act) joue une Karin ultra posée, tout en contre et en punition qui fait penser à la Karin de Justin Wong.

Winner de la pool D129 avec une Karin très fluide possédant de solides basiques avec une très bonne garde. On atten les ouvertures, on punit et dans ce genre de compétition, ça fait très très mal. Johnny finira dans la même pool que Yamaguchi et Nuki où il finira par se faire sortir. J’avoue être pas un très grand fan de ce genre de Karin même si c’est franchement efficace dans un tournoi comme l’EVO où tu te retrouves à jouer 80% du temps contre des randoms qui peuvent malgré tout te sortir durant un FT2.

Niveau vidéo, j’ai trouvé cette petite vidéo tournée durant le CPTA où Johnny joue contre Nemo et j’ai trouvé son approche plutôt intéressante malgré sa défaite.

No Comment

Laisser un commentaire