Chez Père Chapi

Un blog d'un mec un peu aigri à la recherche du temps perdu

Souten no Ken ReGenesis – Nani The Fuck ?
Critique, Japon, Manga / Anime

Souten no Ken ReGenesis – Nani The Fuck ?

L’annonce et la hype sur Twitter annonçaient le meilleur ! Oui, Souten no Ken aura bien droit à un reboot, du moins au niveau de l’animation. Quelques screenshots et l’annonce de l’opening par AK-69 (le maitre Gims japonais) fini de faire monter la mayonnaise et le plaisir chez les fans comme moi. Je me précipite donc sur le premier épisode, équipé de mes kaki no tane et de ma petite Asahi bien fraîche. Chronique d’une fessée annoncée …

Résumé de l’histoire

Souten no Ken c’est avant tout l’histoire de Kasumi Kenshiro, 62ème héritier du Hokuto Shin Ken (et donc grand papi de notre bien aimé Kenshiro) et notamment sur son passage durant la guerre en Chine (et plus précisément à Shangai). On retrouve donc plusieurs factions dont les français, les allemands, les chinois prêts à tout pour se foutre sur la gueule joyeusement… Ce bon vieux Kasumi se retrouve donc au beau milieu de ce magnifique bordel, distribuant la ration quotidienne de châtaignes et autres mandales le tout par pour l’amour de son prochain.

Souten no Ken est plutôt ce que l’on peut catégoriser comme un bon manga de combat (catégorie Seinen), l’esprit « Hokuto no Ken » est plutôt bien respecté, on en apprend toujours un peu plus sur les origines du Hokuto Shin Ken mais aussi sur les autres écoles. Bref, les 22 volumes se descendent assez vites et on passe un bon moment, du coup, on se dit « chouette l’anime arrive, on va en prendre plein les yeux » et pour le coup … J’en ai vraiment bien les yeux … mais aussi plein le cul tant je me suis fait violer visuellement parlant.

Nani The Fuck ???

Je lance donc le premier épisode de cette cuvée 2018 intitulée pour le coup ReGenesis (histoire qu’on comprenne que c’était la nième version et qu’on ne se trompe pas sur la marchandise). Après un petit opening par le maitre Gims régional à savoir AK-69, on se met dans l’ambiance : ça rend plutôt pas mal et on pense passer un bon moment.

MAIS, petit souci de box internet dès le début de la série ! Ca commence bien ! Le phénomène est assez original, le son est parfait mais toute la partie vidéo lag à fond les ballons, en gros ça tourne à 15 fps ! Sur le coup, j’ai bien ri parce que ça rendait l’anime vraiment dégueulasse mais j’ai vraiment moins rigolé au bout du 3ème reboot de la box.

Car non, cette animation digne d’un successeur de Berserk 2016 n’était pas un souci de box internet, mais bien le rendu prévu en CGI de cette … chose (que l’on nommera bouse après) ! Honnêtement le massacre est total, parfois on a même l’impression que l’anime doit réellement tourner à 10 fps, du coup je sens monter en mois la haine, violente et infinie …

 MAIS PUTAIN QUI EST RESPONSABLE DE CE MASSACRE ! 

Je check rapidement sur le net et le nom maudit que j’ajoute donc à ma liste sans fin de « Studio massacreur » : Polygon Pictures

Le respect ha mou shindeiru

Afin de rester objectif jusqu’au bout, j’ai donc enchaîné toute la première saison de ce fabuleux étron cosmique et je pense avoir réussi à tenir le coup grâce à l’histoire qui est peut être la seule chose sur laquelle Polygon Pictures n’a pas ouvertement chié dessus. Toutefois le résultat est réellement à gerber et je ne comprends même pas comment cette bouse à pu chopper une moyenne de 4.8/10 sur des sites de notation d’anime.

Alors, je les entends d’ici les fervents protecteurs des goûts de chiasse :

Oui mais l’important c’est l’histoire

Mais tu rends pas compte de combien coûte la production d’un seul épisode

On devrait s’estimer heureux, ça fait plus de 10 ans qu’on attendait !

Et là, je dis un gros MAIS NON ! Quelques soient les explications qu’on nous sort, si on est pas capable de faire une animation digne de ce nom, autant ne rien faire et laisser le mythe, l’histoire d’Hokuto no Ken là où il est. Quel est l’intérêt d’une telle débâcle ? N’abuse-t-on pas trop de ces juteuses licences en pensant que le nom et la célébrité de l’oeuvre excusera toutes les saloperies qu’on pourra faire avec ?

Déjà que le respect n’était pas en bon état avec toutes ces adaptations récentes plutôt douteuses, mais là, bravo ! Le respect est bien mort, merci Polygon Pictures  !

 

En résumé

Souten no Ken ReGenesis (2018 – Seinen – Polygon Pictures – anime en cours)

No Comment

Laisser un commentaire